22 Octobre 2020

A combien s’élève la rénovation d’une cage d’escalier d’immeuble ?

A combien s’élève la rénovation d’une cage d’escalier d’immeuble ?

Au fil du temps, les sols, les murs et les plafonds de la cage d'escalier d'un immeuble se dégradent, au point d'alarmer certains copropriétaires. En évoquant le sujet de rénovation de ces parties communes lors d'une assemblée générale, ces derniers obtiendront certainement gain de cause et verront dans un délai court la cage d'escalier arborer une nouvelle apparence. Tour d'horizon !

Rénovation de cage d'escalier d'un immeuble, la prise de décision

Comme la rénovation d'une cage d'escalier d'un immeuble est un gros chantier. Son lancement doit relever d'une prise de décision commune de la part des copropriétaires. D'ailleurs, la loi distingue deux parties bien distinctes au sein d'un bâtiment. D'abord, elle cite les parties privatives comme certaines parties de l'immeuble ou de terrains attribués exclusivement à une copropriété déterminée. Et ensuite, elle parle des parties communes dont l'usage revient à un grand nombre de copropriétaires. En partant de ces définitions, il y a lieu de souligner que la cage d'escalier fait partie des parties communes d'un immeuble.

La rénovation cage d'escalier n'a rien de similaire à un simple remplacement d'ampoule, par exemple. Lequel s'attribue le statut d'un petit entretien qui pourrait être décidé par le syndic. En revanche, la rénovation proprement dite requiert une délibération à l'issue d'une assemblée générale des copropriétaires. En cas d'obtention d'une majorité simple, les travaux peuvent être lancés dans le respect des procédures. À l'occasion, les copropriétaires sont également tenus de présenter une clé de répartition des coûts et aborder des questions pratiques comme le choix de la peinture ou du revêtement.

Quand procéder à ce genre de rénovation ?

Il a été mentionné ci-dessus que seul un vote des copropriétaires puisse décider de l'approbation ou non du lancement des travaux de rénovation de la cage d'escalier d'un immeuble. L'établissement d'un calendrier dépendra donc de cette décision prise dans le cadre d'une rencontre entre les acteurs concernés. Laquelle représente une occasion pour évoquer les raisons des retouches de cette partie de l'immeuble. En cas de constat de nécessité de peinture ou de changement de revêtement des sols ou des murs, par exemple, vous devez faire mention de cette situation lors de l'assemblée générale.

La question d'isolation, thermique et/ou acoustique, peut aussi servir d'argument pour déclencher des opérations de rafraîchissement d'une cage d'escalier d'immeuble. Ces dernières se déclineront entre autres en des travaux de peinture ou d'aménagement des marches et autres matériels composant cette structure. Mais sachez qu'il existe des recommandations promouvant la rénovation des parties communes d'une copropriété tous les 10 ans. Certains copropriétaires décident toutefois de le réduire à 5 ans pour éviter les embarras liés aux travaux chronophages et budgétivores générés par ce genre de projet.

Dissection d'un projet de rénovation de cage d'escalier

La cage d'escalier comporte plusieurs éléments à prendre en compte, mais les plus importants d'entre eux sont les sols, les murs et les plafonds.

Rénovation des sols d'une cage d'escalier

Pour des questions de visibilité, la retouche du revêtement des sols d'une cage d'escalier d'immeuble semble incontournable. Deux types de travaux s'offrent à vous dans ce cadre : l'entretien des sols et la réfection. Si l'entretien consiste à faire des travaux pour reproduire l'état initial des sols, la réfection vise à améliorer, voire modifier, cette partie par l'ajout d'autres matériaux comme le parquet flottant. À noter que le choix de revêtement est très vaste dans cette optique de réfection, pour ne citer que le carrelage ou la moquette, mais les besoins des copropriétaires et le budget alloué aux travaux importent beaucoup dans la prise de décision.

Rénovation des murs et plafonds

Les murs et plafonds d'une cage d'escalier d'immeuble sont souvent victimes d'agressions de toutes sortes comme les graffitis et les salissures. Raison pour laquelle il semble impossible d'écarter l'idée de la rafraîchir par un coup de peinture. Non seulement cette opération contribuera en l'amélioration de l'isolation des murs, mais elle travaillera aussi leur aspect décoratif. À noter que la rénovation de ces parties demande beaucoup plus de temps en raison des préparations que cela implique. Et comme la peinture s'avère incontournable dans cette opération, autant apprendre beaucoup plus sur le sujet, notamment sur l'existence des types de produits interdits ou encore les types de finition.

Coût d'une rénovation de cage d'escalier d'immeuble

Comme chaque travail a un prix, sachez que deux paramètres sont à prendre en considération, à savoir : la fourniture et la main d'œuvre. La peinture, par exemple, a des tarifs variés : comptez entre 1 et 5 euros par m² pour la peinture vinylique et 2 à 10 euros pour la peinture acrylique monocouche ou bicouche. Pour ce qui est de la main d'œuvre, le prix peut osciller entre 20 et 40 euros le m². Il sera établi en fonction de la complexité des travaux.

Toujours dans cette rubrique budget, il convient d'évoquer l'article 10 de la loi du 10 juillet 1965 qui traite du fonctionnement des copropriétés. Il contraint l'ensemble des copropriétaires à supporter les charges générales, dont celles liées à la rénovation cage d'escalier d'un immeuble. Aucune prise de décision ne sera donc possible sans que le sujet ne soit abordé lors d'une assemblée générale. Laquelle délibérera certainement sur une éventuelle rénovation à l'identique ou une transformation de la cage proprement dite.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.