1er avril 2019

Copropriété : la marche à suivre pour installer un garage à vélos

Paris bike

Vous êtes de plus en plus nombreux à enfourcher un vélo pour vadrouiller en ville. Un choix qui se comprend aisément : non-polluant, le vélo permet d’éviter les encombrements et la quête ardue d’une place pour se garer. De nombreux cyclistes se heurtent toutefois à l’absence d’espace dédié aux cycles dans leur immeuble. Par conséquent, certains entreposent leur vélo chez eux ou dans la rue, d’autres n’hésitent pas à encombrer les espaces communs. Des alternatives loin d’être appropriées. Si vous êtes copropriétaire, il est heureusement possible de faire un installer un garage. Voici la marche à suivre :

Enquêtez et soyez convaincant !

Avant de mettre le sujet sur la table de l’assemblée générale, il est conseillé d’interroger les habitants de l’immeuble. Un moyen de savoir combien de personnes seraient intéressées par une telle structure. Lors de cette prise de contact, vous pouvez tenter de convaincre les réfractaires avec ces arguments qui font souvent mouche : un garage à vélo valorisera le patrimoine de l’immeuble et permettra d’empêcher les dégradations dans les parties communes. En outre, il pourra accueillir les poussettes.

Grâce à cette petite enquête de voisinage qui peut être déléguée au conseil syndical, vous aurez une bonne idée du nombre de cycles susceptibles d’intégrer le futur garage. Une information essentielle pour collecter ensuite des devis en toute connaissance de cause.

(Re)lisez l'article d'Hello Syndic >>> Les 5 commandements du bon conseil syndical

Soumettez l’installation à l’AG !

Une fois inscrite à l’ordre du jour, la création d’un local à vélos sera soumise au vote des copropriétaires réunis en assemblée générale. Pour mémoire, l’aménagement de locaux affectés à l’usage commun — ou la création de tels locaux — doivent être votés à la majorité absolue de l’article 25 (les voix de tous les copropriétaires comptent). Dans le cas où la résolution est adoptée, il s’agira ensuite de modifier le règlement intérieur de la copropriété. Une telle modification doit être votée à la double majorité de l’article 26 (au moins 2/3 des voix).

(Re)lisez l'article d'Hello Syndic >>> Les modalités des travaux en copropriété.

Reste ensuite à lancer l’installation. Idéalement, le garage devra se situer au rez-de-chaussée dans un lieu clos et couvert que l’on peut fermer à clé. « Les systèmes permettant d’attacher les cycles seront conçus pour offrir une bonne résistance à l’effraction : le matériel par lui-même et sa fixation au bâti », souligne le ministère de l’Ecologie dans son guide (très instructif) sur le stationnement des vélos dans les espaces privés.

Hello Syndic encourage tous ses copropriétaires à privilégier le vélo comme mode de transport. Nous serons ainsi ravis de vous accompagner dans l’installation d’un garage au sein de votre copropriété.